La méditation du sourire intérieur est une très ancienne pratique liée à la médecine traditionnelle chinoise. Elle consiste en une succession de visualisations directement liées aux ressentis des régions de notre corps. Nous parcourons ainsi tout notre organisme en amenant partout une énergie positive de détente, d’ouverture, d’acceptation et de guérison.

Les origines de la méditation du sourire

Cette pratique date probablement de 5000 ans. Les maîtres taoïstes qui pratiquaient les arts traditionnels de guérison la prescrivait alors à leurs patients comme un protocole de régénération.

Le maître taoïste Mantak Chia dit « La pratique du Sourire intérieur commence par les yeux, car ils sont reliés au système nerveux autonome, qui régule l’action des organes et des glandes. Les yeux sont les premiers récepteurs des signaux émotionnels qui provoquent l’accélération des organes et des glandes, à l’occasion d’un stress ou d’un danger (la réaction de confrontation ou de fuite), et ralentissent leur activité, une fois passée la crise. Quand tout se passe normalement, les yeux réagissent de façon calme et équilibrée. Par conséquent, en détendant simplement les yeux, on détend tout le corps, rendant ainsi l’énergie disponible pour l’activité du moment ».

Plutôt que d’entrer plus en avant dans des considérations théoriques, passons à la pratique!

La Méditation du Sourie intérieur

version audio: La Voix du Corps – La Chaîne Youtube

Installez-vous et laissez l’énergie entrer dans vos yeux

Commencez par vous assoir confortablement. Les mains peuvent être posées sur vos genoux et les yeux sont fermés.
Prenez un moment pour ressentir votre corps dans son entièreté. Prenez conscience de vos tensions physiques et émotionnelles et laissez-les s’apaiser naturellement, sans rien faire de particulier.
Respirez amplement et sans aucune contraction. Sentez les inspires et les expires vous faire du bien, dans tout votre corps.

Amenez votre conscience au niveau de vos yeux, sentez-les. Faites les tourner doucement dans un sens et dans l’autre.
Les yeux sont reliés au système nerveux autonome qui régule l’action des organes et des glandes. C’est pour cette raison que la méditation du sourire intérieur commence par les yeux. Ne dit-on pas de ces derniers qu’ils sont le reflet de l’âme ?
En détendant les yeux, c’est tout le corps qu’on invite à se relâcher, permettant ainsi à l’énergie de circuler plus librement en nous.

L’énergie du sourire infuse en vous

Lorsque vos yeux seront détendus, répandez cette sensation agréable dans tout votre visage, votre bouche, votre langue (c’est un muscle que l’on prend rarement la peine de détendre consciemment, et pourtant…), votre mâchoire et tout le crâne.

Imaginez face à vous quelqu’un qui vous sourit d’un magnifique et large sourire. Laissez cette image entrer en vous et à votre tour, renvoyez ce sourire. Laissez le coin de vos lèvres se soulever, rendez ce sourire vivant et visible.

Sentez comme vos yeux et votre visage se détendent de plus en plus profondément. S’il vous est difficile de visualiser ou d’imaginer un visage souriant face à vous, souriez simplement vous-même.

L’énergie du sourire est chaleureuse, agréable, chaude. Imaginez que vous l’absorbiez par votre troisième œil.

Le sourire au service des organes

Faites tourner cette énergie cette énergie en spirale lorsqu’elle pénètre par la porte du troisième œil. Sentez votre respiration, profonde et tranquille, et laissez l’énergie du sourire se mêler à l’air qui pénètre votre corps.

Il est possible que votre bouche se remplisse de salive. Si cela arrive, c’est bon signe, essayez de ne pas déglutir tout de suite, mais laissez plutôt votre salive s’accumuler. Cette dernière contient des protéines, des hormones et des enzymes. Ces substances ont des vertus digestives, antibactérienne, minéralisantes… Les taoïstes considèrent que la salive, qu’ils appellent « l’élixir doré », est capable d’extraire le chi de notre respiration et de participer à sa distribution dans tout l’organisme. Pour eux, la sécrétion accrue de salive, utilisée de façon adéquate, contribue considérablement à notre santé.

Vous allez maintenant dirigez l’énergie du sourire vers vos organes. Laissez cette énergie descendre, comme une rivière d’eau douce et tiède, par la mâchoire, le cou et la gorge, jusqu’au thymus. Ressentez cette glande se dilater et se rétracter au rythme de vos inspires et expires.

Laissez ensuite l’énergie du sourire descendre dans votre cœur. Sentez-le se détendre. Passez ainsi aux poumons, au foie, au pancréas, à la rate. Sentez ensuite l’énergie du sourire se répandre dans vos reins et dans les glandes surrénales qui les coiffent. Poursuivez en permettant à la force bienfaisante du sourire d’atteindre et de remplir votre vessie et vos organes sexuels.

Revenez ensuite à vos yeux, toujours bien détendus. A nouveau, laissez entre l’énergie du sourire par votre troisième œil en la faisant tourner en spirale. Mélangez cette énergie à la salive qui s’est accumulée dans votre bouche. Ensuite avalez là tout en rentrant le menton (ce qui raidit légèrement la nuque). Vous éprouverez alors une sensation d’énergie chaude qui passe par votre gorge. Laissez maintenant cette énergie parcourir et irradier dans tout votre système digestif. Commencez par sentir son passage dans votre œsophage, puis dans l’estomac, dans l’instant grêle et dans le colon, jusqu’à l’anus.

L’énergie du sourire soulage le cerveau

Revenez à votre respiration et vérifiez que vous avez toujours le sourire. Détendez encore un peu plus vos yeux et laissez-vous à nouveau pénétrer par l’énergie tournoyante du sourire. La spirale qui entre par votre troisième œil va maintenant pénétrer et rayonner dans vos glandes épiphyse et hypophyse, puis dans l’hypothalamus et les autres paries de votre cerveau. C’est à présent toute votre tête qui se dilate et se contracte paisiblement au rythme de votre respiration.

Laissez alors couler votre respiration mêlée à l’énergie du sourire le long de votre colonne, vertèbre après vertèbres, jusqu’au coccyx.

 

La dernière partie de cette méditation vise à absorber et assimiler l’énergie.
Sur vos inspires, sentez votre abdomen se gonfler et appréciez tout l’espace créé par la circulation de l’énergie dans votre ventre et dans votre corps.
Concentrez-vous sur votre abdomen et la sensation agréable de lâcher prise qui y vit. Propagez cette détente dans tous vos os, tissus, muscles et organes.
Sentez que vous absorbez l’énergie du sourire à chaque inspire et que vous laissez les tensions et les toxines sortir à chaque expire.

Conclusion

Pour devenir familier avec cette méditation, il n’y a qu’à la répéter régulièrement. Avec le temps, il vous suffira d’évoquer l’énergie du sourire pour que tout votre corps en bénéficie de façon perceptible en quelques instants.

Rappelez-vous que cette pratique vise deux choses :

1. Vous mettre en contact avec vous-même, c’est-à-dire avec vos corps physique, émotionnel et énergétique.
2. Vous libérez de toutes tensions et négativité.

Si vous souhaitez une version simplifiée et audi-guidée, suivez ce lien: La Voix du Corps – La Chaîne Youtube

WordPress Lightbox Plugin

Recevez notre brochure d'information en complétant ce formulaire.

Vous recevrez un PDF contenant les informations concernant le déroulement et la durée des cours,
la procédure d'inscription et de certification ainsi que les conditions et prix

You have Successfully Subscribed!