Le Chi Nei Tsang

Chi Nei Tsang

Le Chi Nei Tsang est une technique taoïste ancestrale de travail corporel. Elle est certainement la plus fantastique boîte à outils pour rétablir la paix et la bonne entente entre nos viscères. Nous pourrions d’ailleurs traduire ces trois mots par « transformer l’attitude des viscères ». De plus, il détoxifie profondément et aide à conserver les organes au top de leur capacité à défendre le corps contre toutes les maladies.

Les racines du Chi Nei Tsang

A l’origine, cette approche était l’apanage des moines engagés dans une recherche profonde de l’essence même de la vie et de la création. Dans cette quête, il leur était indispensable de trouver les moyens de maintenir leur esprit, et donc leur corps dans un état de clarté, d’alignement et de pureté très élevé. Or, avec un peu d’avance sur les dernières découvertes scientifiques, ils avaient su percevoir l’influence remarquable de notre système digestif sur notre état d’être. Il n’est pas de confusion, de colère, d’agitation, de haine, de peur… qui n’ait des échos profonds dans nos organes internes. Si ceux-ci sont encrassés, noués ou bloqués, inutile d’espérer croquer pleinement l’existence.

 

Objectifs

Rétablir le mouvement

Le Chi Nei Tsang a différents objectifs. Le premier et sans doute le plus important est la mobilité. Ce qui vit bouge, ce qui reste immobile trop longtemps finit par mourir. Il en va ainsi à tous les niveaux du vivant. La vie est donc une lutte permanente contre la stagnation. Or, nous savons tous quelle est la réaction du corps en cas de choc, qu’il soit physique, émotionnel ou psychique (les trois vont d’ailleurs ensemble). Il y a crispation, blocage et arrêt de la respiration. Malheureusement, le mouvement ne revient pas forcément spontanément là où il s’est figé. C’est comme s’il restait une forme de méfiance engrammée dans notre chair. Nous devons bien souvent faire un chemin pour digérer ces vécus difficiles et retrouver la fluidité inhérente à la vie. C’est là que le Chi Nei Tsang s’avère être un allié précieux. Par différents types de mouvements plus ou moins profonds, c’est toute la motilité viscérale qui est invitée à se remettre en route.

Détox

Le deuxième objectif est en étroite relation avec le premier. Il s’agit de la détoxication de l’organisme. Il est vraisemblable que la majorité (si ce n’est l’ensemble) des pathologies naissent d’une stagnation (de sang, de lymphe ou d’énergie). Or qui dit stagnation, dit accumulation de déchets. En favorisant l’activité des émonctoires (porte de sortie pour les substances indésirables) et en remettant en mouvement les toxines, le Chi Nei Tsang permet de rétablir les conditions optimales pour un fonctionnement physiologique harmonieux. Il est important de rappeler que plus notre corps est encrassé, plus il est sujet à un état inflammatoire chronique à bas bruit. Ce dernier se manifestera sous différentes formes (fatigue, douleurs articulaires et musculaires, anxiété, dépression, burn-out, migraines…) et fera le lit des maladies dites « de civilisation ».

Connais-toi toi-même!

Le troisième objectif du Chi Nei Tsang est de conscientiser la personne sur le rôle qu’elle a à jouer dans le rétablissement et le maintien de sa propre santé. Pour cela, un ensemble de techniques d’automassage, d’exercices respiratoires ou de visualisation sont proposées par le praticien.

Se libérer grâce Chi Nei Tsang

Il existe d’autres aspects importants dans cette pratique à la fois simple et puissante. L’évacuation des énergies perverses, appelées « vents viciés » occupe une place prépondérante. Ces énergies peuvent affaiblir le système nerveux ou les organes internes. Le Chi Nei Tsang veille à les chasser hors du corps.

La place des émotions et de leur relation avec nos organes est également regardée avec beaucoup d’attention par le praticien. Cette observation permettra d’éventuellement attirer l’attention de la personne sur certains liens entre son vécu physique et émotionnel.

En guise de conclusion, nous pourrions dire que la pratique du Chi Nei Tsang, vise la santé globale de l’être par une approche holistique centrée sur le travail des viscères. Dans ce cadre, elle ne manque pas de rechercher l’autonomisation de la personne quant au maintien de sa santé.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!